Les leçons de l’institutrice Masoumeh Keshavarz ne sont pas comme les autres: pleines d’enthousiasme et de joie, ses petites élèves cousent maintenant leurs propres Barbie et leurs vêtements dans le style traditionnel perse.

Dans une école de la ville caspienne de Bandar-e Anzali, l’institutrice Masoumeh Keshavarz enseigne à ses élèves à coudre des poupées. Remplies d’enthousiasme, les filles confectionnent des jouets, mais également des vêtements pour eux et elles leur fabriquent même des « passeports »! « Les filles bricolent des poupées à partir de matériaux recyclés: toile de sac, capsules de bouteilles et fibre de chanvre », explique la jeune professeure. « Tout d’abord, nous nous faisions des bricolages plus traditionnels, en papier de couleur, fils et tissus, mais c’est plus intéressant pour les enfants de coudre des jouets. » Pendant les leçons, les filles n’ont aucune limite et font preuve de créativité en cousant les poupées et leurs vêtements. « Il est curieux de savoir que les filles ont oublié complètement les “Barbie” grâce aux poupées bricolées », note avec satisfaction Mme Keshavarz, ajoutant que souvent les étudiants ôtent à leurs poupées occidentales leurs vêtements et accessoires pour les décorer de leurs propres articles. Afin d’inculquer la culture perse aux fillettes, l’institutrices leur apprend à fabriquer des vêtements et coiffes traditionnels. Non seulement les filles manifestent leur intérêt pour la fabrication de poupées, mais leurs mères et sœurs les rejoignent souvent et leur donnent des conseils. Maintenant, l’institutrice travaille sur un documentaire consacré au métier de ses élèves. Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir…

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur fr.sputniknews.com