Un incendie a détruit l’atelier de couture de la filière Métiers de la mode à Jean-Rostand en novembre. La générosité les a relancés dans leurs projets. Toute la filière en est sortie grandie. Quel élan de générosité ! Après la médiatisation de l’incendie qui a détruit l’un des deux ateliers de couture de la filière Métiers de la mode du lycée professionnel Jean-Rostand, les dons ont commencé à affluer. « Les gens nous ont donné des kilomètres de coupons de tissus, du matériel, des bons d’achat au Dé à coudre et même trois machines à coudre et une surfileuse ! », énumère avec enthousiasme Linda Ballereau, professeur d’atelier et d’arts appliqués au lycée professionnel Jean-Rostand. Robes, bustiers, jupes sont confectionnés par les élèves de la section Métiers de la mode du lycée Jean-Rostans. La filière Métiers de la mode, option vêtement, prépare au baccalauréat professionnel. Lors de l’incendie du bâtiment 1 en novembre dernier, des machines à coudre, des prototypes de jupes, des débuts de robes, du fil, des accessoires, des rouleaux de tissus avaient été endommagés par l’épaisse fumée et l’eau déversée par les pompiers pour éteindre l’incendie, parti de la salle de vie scolaire au rez-de-chaussée. Le travail en cours des patrons installés sur les mannequins. À cela, il faut ajouter la générosité de l’association de jumelage avec la Roumanie qui a fait un don de 300 €. « Ainsi, nous allons pouvoir utiliser la somme pour notre voyage en Angleterre et les familles n’auront pas d’argent à débourser. Ce projet devient un voyage pédagogique où tout le monde pourra participer. Nous visiterons plusieurs musées en rapport avec la mode à Londres et les élèves travaillent leur anglais », se réjouit Linda Ballereau. Sur les robes, chaque détail compte. Ici, ce sont des robes de mariées customisées pour le défilé sur le thème des robes parfum…

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur www.lejdc.fr