Dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 janvier, le bâtiment de l’ancienne classe maternelle était détruit par les rafales de vent. Des fibres et particules d’amiante se seraient échappées. La population est inquiète, le maire a tenu à s’expliquer.

L’ancienne classe en préfabriqué n’avait pas résisté aux fortes rafales de vent. - C’est un effondrement qui aurait pu être anodin. Mais voilà, des fibres et particules se seraient échappées et celles-ci sont amiantées. Et dans le village de Saint-Germain-de-la-Coudre, « certains habitants sont inquiets pour la sécurité de leurs enfants, scolarisés à quelques pas du site : les panneaux se sont ouverts en deux et l’amiante contenue à l’intérieur volerait au vent… », a souligné une habitante de la commune. C’est Christian Simonian, responsable du site le Chat Perché qui se définit comme « le site non officiel des habitants de Saint-Germain-de-la-Coudre », qui a fait état de ce problème. « Après avoir prévenu que la classe amiantée dépouillée de sa structure ne pouvait tenir uniquement sur ses panneaux, souligne-t-il, celle-ci s’est effondrée après la tempête comme nous le pressentions. Les bâches mal posées présentent de larges ouvertures où le vent s’engouffre d’un côté et sort de l’autre ainsi une pression s’exerce à l’intérieur et les fibres sont littéralement soufflées à l’e xtérieur en direction des enfants de la garderie située à une quinzaine de mètres ». Il ne décolère pas. « Les fibres et particules amiantées ne sont pas du tout confinées. On prend les habitants pour des demeurés et on se fiche de leur santé », tempête-t-il, pointant du doigt la municipalité. Une photo prise après l’effondrement de l’ancienne classe maternelle. Danièle Mary, maire de Saint-Germain-de-la-Coudre, a tenu à s’expliquer…

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur www.le-perche.fr